Mon chemin photographique

31122016-P1100005

Quand je me suis remise à la photo en 2015 , il m’a fallu reprendre les bases techniques et je suis naturellement allée demander à mon ami Google. Il est sympa, il m’a donné tout plein de sites vers lesquels me tourner et j’ai beaucoup progressé, très vite ! Toutefois, je passais beaucoup de temps sur les blogs et Youtube, ce qui m’a permis d’acquérir très vite une bonne maîtrise de mon appareil photo et de mon logiciel de développement. J’étais ravie ! Tout allait bien donc pendant un an. Je cherchais des recettes, et je les trouvais, je les appliquais et j’avais même pas mal de likes et de followers sur Facebook. Mon travail était reconnu et je faisais des photos pour plaire à mon public. J’avais remarqué que les photos des Sables avaient beaucoup de succès, alors je photographiais ma ville, sous toutes ses coutures. Ce qui plaisait le plus étaient les couchers de soleil, alors je faisais ce que mon « public » demandait…

J’aurais pu m’arrêter là, continuer de faire mes photos « but à clic » comme dit mon adolescent pour rester poli. J’aurais même pu perfectionner ma technique de traitement dans ce sens puisque j’avais remarqué que plus la photo était traitée, plus elle avait de succès… Mais il me manquait quelque chose. J’ai longtemps cherché du côté technique, redoublant d’effort dans mes recherches sur internet. Je me suis inscrite à des formations payantes en ligne, mais je me suis vite aperçue que non, ce qui me manquait n’était pas technique et même si ces formations étaient d’excellente qualité, elles ne m’apporteraient rien. Je me suis fait rembourser, j’étais contente de récupérer mon argent, mais je n’avais toujours pas ce que je cherchais !

Alors j’ai commandé « Coup de main » à Thomas Hammoudi, afin d’avoir une critique de mon travail. Il a souligné plusieurs choses, sa critique faisait 11 pages que je ne vais pas vous détailler ici, mais je vous livre la conclusion.

« Bon, j’ai écrit beaucoup de choses, j’ai passé sans doute plus de temps à souligner les pistes d’améliorations que les qualités, mais garde de tout ça un sentiment positif. Tu produis de bonnes photographies, le travail qu’il y a à faire est de donner un sens et une cohérence à cet ensemble, comme une masse de glaise à sculpter. »

Il m’a donné des pistes pour améliorer mon travail et des « exercices » à faire. Je me suis exécutée et j’ai cherché le sens de mon travail…J’ai cherché… Et je n’ai pas trouvé.

Pourquoi ?

Je cherchais dans la photo, je continuais à chercher sur internet…Et ben non, ça ne fonctionnait pas comme ça. Evidemment, c’est beaucoup plus facile de s’en remettre aux autres pour trouver les réponses aux questions qu’on se pose sur soi. Ça permet de ne pas vraiment réfléchir… Pour cela il me fallait du courage, le courage de se regarder en face, le courage d’aller plonger au fond de soi, de regarder son passé, de dresser des bilans, le courage de faire une rencontre, une rencontre avec moi… J’avais bien trouvé cet article sur le blog Explore et sens qui est vraiment superbement bien écrit et j’avais fait l’exercice, mais sans doute n’étais-je pas encore prête…Alors j’ai « lâché prise » et je me suis mise à faire autre chose. Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi, mais j’ai décidé de me remettre à lire. J’ai donc supprimé mes soirées télé et comme j’étais trop fatiguée, j’ai trouvé une alternative : Audible. Ce sont des livres enregistrés, je vous l’accorde, une vraie méthode de fainéant, mais j’assume. Bref, j’ai lu un livre qui m’a vraiment permis de me remettre en question. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, de Raphaëlle Giordano. C’est un livre de développement personnel sous forme de roman. Puis j’ai lu L’homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle.

Alors quel est le rapport avec la photo me direz-vous ? C’était pour moi le chemin que je devais emprunter afin de trouver mon « pourquoi » photographique. Pour vous, les livres seront peut-être différents, des livres sur la politiques par exemple, puisque ce sujet est d’actualité. Pour moi c’était ça. Je me suis donc mise à écrire, comme le préconisent Benjamin et Jérémy sur leur blog. J’ai commencé mon voyage, je me suis mise en marche.

Et finalement, je crois que j’ai trouvé, mais je n’y suis pas parvenue seule… Je vous raconterai comment c’est arrivé en vous parlant dans mon prochain article sur mon stage photo sur le portrait, mais là je pense que j’ai déjà trop parlé pour aujourd’hui !

Alors prenez votre appareil et zou !

15 commentaires sur “Mon chemin photographique

Ajouter un commentaire

  1. Tant mieux Stéphanie si cette introspection t’aide à mieux trouver ta voie, et à produire de meilleures photos. Je ne pense pas personnellement qu’une telle démarche soit indispensable au sens purement artistique de chacun. Toutefois si on sait que le sportif a besoin de bonnes conditions pour être performant, on oublie peut être que l’artiste a aussi besoin de conditions « favorables » pour être inspiré et créatif en fonction d’un sujet donné. Si la tête est ailleurs, le doigt ne déclenchera pas quand il faut….
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Pascal pour ce retour. Je te reconnais bien dans le parallèle sportif ;). Je pense que pour certains, cette démarche est naturelle, alors que certaines personnes dont je fais partie se mettent tellement de barrières qu’elles doivent faire un réel travail, ne serait-ce que pour savoir s’écouter et prendre confiance en elles. Comme tu dis, il faut « créer les conditions favorables ». Bises à toi.

      J'aime

  2. Salut Stéphanie ! Un article bien intéressant ! Pour ma part, il y a longtemps que j’ai arrêté de faire de la photo pour les autres 😉 Je photographie ce que j’ai dans le cœur, pas avec ma tête : il faut savoir se défaire du carcan de la technique, même si c’est important d’en maîtriser les bases, pour aller chercher au plus profond de soi ! Depuis que j’ai compris ça, ma pratique a fait un réel bon en avant 😉

    J'aime

    1. Coucou Pascaline. Je suis bien d’accord avec toi, mais il m’a fallu du temps pour le comprendre. C’est pour ça que j’ai écrit cet article, si cela peut aider les autres à aller plus vite que moi, je serai bien contente! J’espère faire ce bond dont tu parles, maintenant que j’ai découvert cela. Merci beaucoup pour ce gentil retour. Je t’embrasse.

      J'aime

  3. Un article très intéressant et qui relate bien les différents chemins que peut prendre le déblocage de la créativité, et ainsi laisser plus de place à notre propre « petite voix » plutôt qu’à l’importance de la technique. Et quand je dis cela, je ne dis pas que ce n’est pas important, mais qu’il ne faut pas oublier l’expressivité et notre petit grain de folie (ou pas) personnel. Enfin, savoir bien choisir ce qui va nous bousculer avec intelligence et bienveillance est essentiel. Et sur ce, je te souhaite une belle journée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :