#CRD103 – Le plus de flou de profondeur de champ

Il s’agit ici de la suite du défi 4 « Photographier à grande ouverture ». On va donc être confronté aux mêmes difficultés qu’avec le CRD98. C’est aussi la façon dont je photographie la plupart du temps. En effet, je suis souvent à pleine ouverture, ou à au plus 2.8 (les objectifs n’étant pas les plus performants à leurs valeurs extrêmes, je ferme d’un ou deux diaphragmes). Il est assez rare que je ferme davantage, sauf lorsque les conditions lumineuses ne le permettent pas (trop de lumière) ou que je veux une grande zone de netteté (en paysage par exemple). J’ai d’ailleurs des filtres gris neutres (filtres ND8 et ND400) qui me permettent d’ouvrir encore pas mal, même en plein après-midi l’été. Comment fonctionnent ces filtres ? Ils sont très sombres et se mettent sur l’objectif afin de limiter la quantité de lumière qui entre. Il en existe de plus ou moins puissants (et même des variables). Ils permettent aussi de faire des pauses lentes ce qui est pratique en pleine journée, quand la lumière ne permet pas en principe d’importants temps de pause. Certains photographes les utilisent aussi en paysage pour avoir un effet sur l’eau, mais je n’ai pas encore essayé, pour cela, il me faudrait un filtre plus sombre encore (ND1000) et dans ce cas, la MAP, n’est plus possible en direct, il faut donc utiliser un trépied.

Si vous vous demandez ce que c’est, regardez ici .

Et pour en savoir plus, tapez simplement « filtre ND » ou « filtre gris neutre » dans un moteur de recherche.

Bref, la grande ouverture c’est mon dada ! Pourquoi ?

  • J’aime suggérer en photo, et le flou permet d’ajouter cette poésie aux images.
  • J’aime isoler mon sujet, simplifier mes compositions en faisant la netteté sur mon point fort et en « gommant » les éléments perturbateurs.
  • Mon capteur est vraiment très sale et du coup, on ne le voit pas ! 😉

Quels sont les éléments sur lesquels on peut jouer pour avoir une grande PDC :

  • L’ouverture du diaphragme bien sûr,
  • La focale : plus elle est longue, plus le flou sera important,
  • La distance entre le sujet et l’arrière-plan (ou l’avant plan) : c’est pour cela que pour un portrait par exemple, je demande toujours à mes modèles de se « décoller » le plus possible du « fond ».
  • La façon dont de tient le sujet : pour un portrait, si le modèle est de face, les deux yeux seront nets, mais s’il est de côté, seul un œil le sera en faible PDC. C’est la même chose avec une tasse à café 😉.
  • La taille de votre capteur (plus il est grand, plus ce sera facile d’avoir une grande PDC).

Anne-Laure a fait une vidéo très sympa qui explique tout cela ici .

Titre CRD103 – Le plus de flou de profondeur de champ
Numéro de séance 7/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Flou-Netteté-Instant décisif
Objectifs pédagogiques Général : maîtriser l’ouverture du diaphragme afin d’avoir la PDC souhaitée (ni trop grande, ni trop faible)

Particulier : savoir utiliser le flou afin de servir son sujet

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice.

Faire la mise au point sur le sujet et choisir ce qui sera net et ce qui devra être flou (en arrière du sujet, mais aussi en avant !).

Veiller à placer le sujet sur un point fort en songeant à son intention photographique.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Faire la netteté sur le sujet et veiller à ne pas bouger car en faible profondeur de champ il est important d’être précis vu que la « tranche » de netteté est faible.

Ne pas trop charger sa photo, quoiqu’ici, la faible profondeur de champ peut permettre de « gommer » un environnement « fouillis ».

Veiller au macro-positionnement pour :

–          Ne pas avoir de masse visuelle en arrière-plan, avoir de jolies couleurs dans le bokeh.

–          N’avoir que la partie qui nous intéresse nette et le mettre sur un point fort !

Critères de réussites Le sujet est net et le reste est flou.

Le flou sert le propos du photographe

Prolongement possible Le plus de flou de profondeur de champ sans objectif macro 😉

Mon travail :

« Brouillard jaune »
« Brouillard jaune » 60 mm macro Mode AV, F2.8 400 ISO

J’ai fait cette première photo lors d’une sortie au Parc Naturel Pédagogique d’Olonne sur mer. Nous avions rendez-vous à 14h30, heure à laquelle je ne serais jamais sortie pour faire des photos toute seule. J’ai cependant réussi à faire quelques images en cherchant l’ombre, mais celle-ci a été faite en plein soleil. J’ai aimé ce tapis de petite fleurs jaunes (dont j’ai encore oublié le nom !) et j’ai cherché l’angle de prise de vue afin qu’elles forment un brouillard coloré devant la fleur plus orangée sur laquelle j’ai fait mon point de netteté. Au post-traitement, j’ai accentué le côté « vaporeux » en diminuant le contraste et en sur-exposant au point d’avoir des zones « cramées ». J’ai mis un virage bleu « à la Arnaud Thiry » pour avoir un effet encore plus « rêveur ». Vous saurez de quoi je parle en regardant sa vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=E6Xyga2L9hI

André n’a pas été convaincu par ma photo et m’a gentiment proposé un recadrage que j’ai beaucoup aimé.

La deuxième photo proposée est issue de la même séance. J’ai aimé le bleu de cette fleur et j’ai renforcé la couleur des étamines ( ?) en post-traitement. Le pollen m’a aussi beaucoup plu.

« Semences » 60 mm macro Mode AV, F2.8 400 ISO

Ma troisième proposition a été faite un soir sur la plage. J’avais repéré ces mouettes et je voulais les prendre avec la grande jetée, symbole des Sables d’Olonne. J’ai voulu jouer avec l’eau au premier plan. J’ai attendu qu’un  oiseau se place au bon endroit. J’avais monté mon zoom téléobjectif car les mouettes sont plus farouches que les goélands.

J’ai choisi un traitement NB pour cette photo qui était déjà presque monochrome.

« Ginette la mouette » 35-100 mm, 100 mm Mode AV, F2.8 200 ISO

Jean-Pierre a trouvé un titre vraiment chouette (non, mouette 😉 ), je suis jalouse de ne pas l’avoir trouvé !

« Mouette Echendon »

Anne-Laure m’a fait une remarque pertinente : la tête de Ginette est un peu trop « collée » à la grande jetée, e me levant un petit peu, j’aurais probablement atténué cet effet. Le problème, c’est que j’aurais perdu un peu de ce joli bokeh de premier plan, mais comme cela se joue à quelques millimètres sur la photo, peut-être pas… A retenir donc pour mes prochains clichés.

Pour ma dernière proposition, je suis retourné en mode macro 😉. J’ai aimé la bestiole que je n’ai vu qu’au post-traitement ! J’ai voulu les couleurs « flashy ».

« Qui me dérange ? » 60 mm macro Mode AV, F2.8 400 ISO

 

 Archives

Cliquez pour agrandir.

Comment aurais-je pu faire mieux ?

Je me suis clairement retranchée dans ma zone de confort pour ce défi ! En effet, il est très facile de faire un flou intéressant en macro photo. Il est plus difficile d’obtenir un flou pertinent sur une photo prise avec un autre objectif. Mais qu’est-ce qu’un flou intéressant ? A mon sens, c’est un flou qui « raconte une histoire ». Par exemple, dans mon image de Ginette la mouette, le flou d’arrière-plan situe très bien ma photo puisque beaucoup ont reconnu Les Sables (et même des gens qui ne me connaissent pas 😉 ). Mon flou de premier plan apporte un peu de féérie.

Faire une photo avec un élément net et le reste flou est très facile quand on a compris qu’il faut ouvrir à fond et faire sa netteté sur notre sujet. Mais faire une image avec un flou qui raconte une histoire est une autre paire de manches !

Mon sentiment ?

J’aurais pu faire mieux si j’avais favorisé un autre objectif, mais je suis satisfaite de ma photo de Ginette. Elle évoque pour moi un beau souvenir d’une balade photographique comme je les aime, aux Sables, en solitaire.

Et vous, comment avez-vous vécu ce défi ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :