#CRD27 – Au ras des pâquerettes

18092016-P1050860

Voilà un sujet qui me plait bien. La plupart de mes amis vous le diront, je ne suis pas la dernière pour me rouler par terre ou à grimper sur une chaise sous prétexte de faire des photos et ils me taquinent souvent avec ça ! Ceci dit je crois vraiment que l’angle de prise de vue peut faire la différence entre deux photos du même sujet. En effet, on se contente souvent d’un cliché « à hauteur de nos yeux » quand on commence en photographie. C’est une position naturelle et on ne pense pas forcément à abaisser notre regard, ou au contraire à le surélever. Pourtant, quand on voit les images des autres photographes qui ont pris la peine de faire l’exercice, on se demande pourquoi on n’y a pas pensé…. C’est si facile ! Tout simplement parce qu’on n’a pas l’habitude. Cette semaine, Anne-Laure nous propose donc de se mettre à ses pieds afin de changer notre vision et comme c’est Anne-Laure qui l’a dit, on aura sans doute moins honte quand les gens nous regarderont avec un sourire amusé… Ou pas… Lire la suite « #CRD27 – Au ras des pâquerettes »

#CRD44 – Composition graphique au format carré

Allez, cette semaine on se prend pour Viviane Mayer !

Le carré dans tous ses états. Ça tombe bien, moi qui aime les gens carrés ! Mais j’aime aussi les Ronds hein 😉.

Je ne vais pas plagier l’excellent article d’Anne-Laure Jacquart dont je vous conseille la lecture ici.

Je vous en fais un résumé, mais allez le lire, ça vaut vraiment le coup.

Le carré est un format stable et harmonieux qui permet de réaliser des photos très graphiques, le mieux étant de pouvoir le faire dès la prise de vue. C’est possible avec les hybrides LUMIX, et sur le GX8, c’est encore mieux car, même je prends des photos en carré, l’appareil prend les informations en 4/3 et je peux donc réajuster en post-traitement.

Au format carré, on peut jouer à la fois sur la symétrie et sur les compositions centrées ou décentrées. En revanche, c’est un format exigeant qui ne tolère pas l’approximation.

Les lignes jouent évidemment un rôle très important dans ce format. Les diagonales peuvent donner du dynamisme à ce format « pépère », mais les lignes courbes sont aussi les bienvenues !

Attention dans ce défi à ne pas se contenter de prendre ses photos au format carré. C’est bien le côté graphique de la photo qui doit être mis en avant. Lire la suite « #CRD44 – Composition graphique au format carré »

#CRD117 – L’instant décisif : réceptivité, réactivité !

Savoir « saisir l’instant » est bien entendu une qualité essentielle pour le photographe. J’entends souvent dire que c’est bien plus facile à l’ère du numérique qu’au temps de l’argentique. Ce n’est pas faux. En effet, chaque prise devait être développée et de ce fait, on ne déclenchait pas autant.

Suffit-il donc de mettre son appareil sur le mode « rafale » pour être certain d’avoir une bonne photo ?

Je pense que vous devinerez ma réponse. J’utilise très peu ce mode sur mon appareil. Mais pourquoi ?

La première raison, c’est que je suis une phobique du tri et comme je suis déjà une « sérial déclencheuse »….

La second, c’est que je préfère maîtriser l’instant. J’ai l’impression, en me mettant en mode rafale de ne rien contrôler, et il m’est souvent arrivé de ne pas obtenir ce que je souhaitais avec ce mode. Je préfère donc essayer d’anticiper, de patienter et me fier à mon instinct. Cela ne fonctionne pas à tous les coups, mais je suis bien plus satisfaite de réussir une image dans ces conditions.

C’est un peu la démarche décrite dans cet article sur Henri Cartier Bresson ici:

Dans la pratique, Cartier-Bresson repère un arrière-plan qui, par sa texture, sa structuration géométrique ou l’accumulation de signes, lui semble intéressant. C’est ce qu’André Lhote appelle la « théorie des écrans ». Il tourne autour, essaie différents cadrages. Très influencé par l’ouvrage du Roumain Matila Ghyka, Le Nombre d’or, dont il fait son livre de chevet, Henri Cartier-Bresson soigne les lignes et compose mathématiquement la trame de son image. Lorsque le cadre est trouvé, il patiente.

Lire la suite « #CRD117 – L’instant décisif : réceptivité, réactivité ! »

#CRD13 – Voir les lignes

Ce CRD est à mon sens très important, sans doute le plus important en fait. En effet, ce sont les lignes qui structurent une image. Sans lignes réelles ou virtuelles, une photo est bien souvent « brouillon ». Le spectateur a besoin de ce fil d’Ariane pour regarder une photo et si on ne lui en fournit pas, il va se sentir perdu et ne saura pas où regarder. Ce sentiment de confusion va le perturber et il va vite s’ennuyer. Les lignes guident le spectateur, l’accompagnent, lui tiennent la main…

Aussi, dans chaque photo il faut s’efforcer de trouver une ligne de force qui sera la compagne du regard. Mais cette ligne peut être virtuelle, comme par exemple la direction d’un regard ou bien deux éléments qui permettent de former une diagonale… Lire la suite « #CRD13 – Voir les lignes »

WordPress.com.

Retour en haut ↑