#CRD117 – L’instant décisif : réceptivité, réactivité !

Savoir « saisir l’instant » est bien entendu une qualité essentielle pour le photographe. J’entends souvent dire que c’est bien plus facile à l’ère du numérique qu’au temps de l’argentique. Ce n’est pas faux. En effet, chaque prise devait être développée et de ce fait, on ne déclenchait pas autant.

Suffit-il donc de mettre son appareil sur le mode « rafale » pour être certain d’avoir une bonne photo ?

Je pense que vous devinerez ma réponse. J’utilise très peu ce mode sur mon appareil. Mais pourquoi ?

La première raison, c’est que je suis une phobique du tri et comme je suis déjà une « sérial déclencheuse »….

La second, c’est que je préfère maîtriser l’instant. J’ai l’impression, en me mettant en mode rafale de ne rien contrôler, et il m’est souvent arrivé de ne pas obtenir ce que je souhaitais avec ce mode. Je préfère donc essayer d’anticiper, de patienter et me fier à mon instinct. Cela ne fonctionne pas à tous les coups, mais je suis bien plus satisfaite de réussir une image dans ces conditions.

C’est un peu la démarche décrite dans cet article sur Henri Cartier Bresson ici:

Dans la pratique, Cartier-Bresson repère un arrière-plan qui, par sa texture, sa structuration géométrique ou l’accumulation de signes, lui semble intéressant. C’est ce qu’André Lhote appelle la « théorie des écrans ». Il tourne autour, essaie différents cadrages. Très influencé par l’ouvrage du Roumain Matila Ghyka, Le Nombre d’or, dont il fait son livre de chevet, Henri Cartier-Bresson soigne les lignes et compose mathématiquement la trame de son image. Lorsque le cadre est trouvé, il patiente.

Loin de moi l’idée de me comparer à HCB, c’est Pascal qui a partagé l’article sur le groupe et je l’ai lu après avoir écrit cette première partie. 😉

Je sais que certains photographes utilisent le mode rafale avec succès et je ne suis pas en train de vous dire de ne pas le faire, cela ne me convient pas à moi, mais peut-être que ce mode de fonctionnement vous satisfait.

Dans ce défi d’ailleurs, Anne-Laure ne conseille à aucun moment de se mettre en rafale mais préconise plutôt l’anticipation. Elle nous dit que cet instinct se travaille et peut se développer et je partage son opinion. Je pense que ce que certains appellent « la chance » est en réalité le fruit de nombreuses heures d’observations, de nombreux clichés manqués, et d’une bonne dose de frustration.

Titre CRD117
Numéro de séance 10/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Flou-Netteté-Instant décisif
Objectifs pédagogiques Général : développer son instinct photographique

Particulier : savoir anticiper une scène afin de déclencher au bon moment

Tâche de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice.

Repérer une scène et déclencher rapidement.

Ouvrir les yeux, mettre en marche son radar et être prêt à déclencher.

Essayer d’anticiper.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Se faire surprendre et rater le moment.

Se perdre dans les détails techniques.

Critères de réussites La photo a été prise au paroxysme de l’action.

Le défauts techniques mineurs sont acceptables sur ce genre de photo.

Prolongement possible Choisir un cadre et attendre le sujet.

 

Mon travail :

09092017-P1090318
« Le départ » Mode priorité ouverture F3.5, Iso 320 GM1, Panasonic 12-32 mm à 12 mm

Ugo faisait un câlin à sa grand-mère et c’est assez difficile d’avoir une photo avec les deux qui sourient correctement. Du coup, je les ai appelés, ils ne s’attendaient pas à une photo, vu que je n’avais que mon tout petit GM1 pas plus grand qu’une plaquette de beurre.
Bon, ce n’est pas la photo du siècle hein, mais ce n’est pas une archive. 😉

Archives :

Cliquez pour agrandir

 Comment aurais-je pu faire mieux ?

Comme pour le défi précédent, c’est le manque de temps pour une sortie photo qui ne m’a pas permis de travailler correctement.

 Mon sentiment ?

Ce défi est à mon sens difficile à travailler sur une semaine si on est occupé par ailleurs. C’est l’écueil de ce format de défi hebdomadaire je pense.

Forte de cette réflexion, je me suis dit que j’allais travailler autrement. Désormais, je prendrai les défis par quatre et je me laisserai un mois pour les réaliser. Cela me permettra d’avoir une démarche plus aboutie pour chaque thème et j’aurais ainsi plus d’occasions de photographier pour chaque défi.

Par ailleurs, je n’adhère plus vraiment à l’esprit du groupe ALJPHOTO. Quelle nouvelle ! Moi qui étais si enthousiaste avec ce groupe ma direz-vous. Mais en fait, cela fait un moment que cela ne fonctionne plus pour moi.

Le succès bien mérité du livre d’Anne-Laure Jacquart a eu pour conséquence une augmentation considérable du nombre de ses membres. Les publications sont donc plus nombreuses et j’ai désormais du mal à regarder toutes les photos et à émettre des critiques constructives. Mais ce qui est plus embêtant, c’est que les publications ne se contentent pas du défi en cours : les nouveaux venus ont le droit de rattraper leur retard. Quel est le problème me direz-vous ? Le premier, c’est que sans rappel du thème du défi, il est très difficile de critiquer une photo, il me faut alors rechercher quel était le défi, car même si j’adore le groupe, je ne connais pas les tags par cœurs… De plus, nous sommes au défi 11, vous imaginez quand nous serons au défi 35 ? Mais vraiment, ce qui me chagrine le plus, c’est le manque de respect des règles du groupe (plusieurs publications par jour, absence de tag, de titre, de rappel du thème et surtout, le pompon, les photos d’archives, ça c’est vraiment un truc qui m’énerve), les photos postées à la va vite, sans réflexion, juste pour poster une photo, les gens qui ne se donne même pas la peine de répondre à votre commentaire (je me demande même s’il est lu parfois)… A 200, on arrivait à gérer cela, mais désormais, il faudrait des modérateurs, ce qui éviterait aussi probablement les incivilités de plus en plus fréquentes.

Bref, j’étais bien sur ce groupe, mais là, il faut que je prenne de la distance. Il est probablement temps pour moi de passer à autre chose. Je dois faire le deuil d’ALJPHOTO, mais je continue les défis de mon côté.

Je ne sais pas encore comment je vais gérer la publication de mes articles du coup. Est-ce que je continue le format hebdomadaire, le format mensuel étant plus approprié… Mais les articles seront trop longs… Peut-être une format hebdomadaire avec une synthèse à la fin ?

J’attends vos suggestions 😉.

 

 

 

10 commentaires sur “#CRD117 – L’instant décisif : réceptivité, réactivité !

Ajouter un commentaire

  1. Je comprends ta frustration ma Steph 😉 mais je crois que tu le prends trop à cœur. Mais bon, on ne se refait pas hein… Tes photos d’archives sont superbes sinon ! Moi même j’ai pris du recul par rapport à tout ça, pas vraiment voulu, mais je n’arrive plus à suivre, j’ai je ne sais combien de défis en retard… Je verrais bien quand je pourrais reprendre le train en marche. j’essaie de participer quand même un peu à la vie du groupe…

    J'aime

    1. Oui, comme tu dis, on ne se refait pas. Je sais que c’est ma faiblesse, mais aussi ma force. Je suis franche, honnête, quand je dis que j’aime, vous pouvez me croire et quand je ne suis pas d’accord, je le dis. J’attends la même chose des autres et parfois je suis déçue. C’est comme ça 😉

      J'aime

  2. J’aime beaucoup ta première photo, très belle ambiance, beau noir et blanc. Je suis désolée pour toi que tu ne trouve plus complètement ta place dans ALJPHOTO. Maintenant pour le rythme du blog, c’est à toi je crois d’essayer et/ou de trouver ce qui te convient. Il n’y a pas de « règles », c’est à coordonner en fonction de sa vie bien sûr, et puis de ceux qui interagissent avec toi. Moi perso, je publie 2 fois par semaine, mais avec peu de photos: ça me fait travailler sur le choix des photos, ce que j’ai envie de raconter, montrer, l’unité de mon blog aussi et ça me convient bien. Cela marche pas mal aussi avec ceux qui me suivent, même si j’aimerai un peu plus d’échange; mais le net est chronophage, alors chacun fait comme il peut.
    Peut être il serait intéressant que tu essaye un format hebdomadaire, cela fera peut être un passage d’ALJ au blog en douceur?

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire Cécile. C’est vrai que le web est chronophage, je n’arrive pas à lire tout ce que je voudrais…Toi la première. Merci pour ton conseil, tu as raison, je vais garder le format hebdomadaire je pense. Bises.

      J'aime

  3. Cc Stephanie, pas beaucoup de temps je viens juste de voir ton post. Toujours sympa de lire tes fiches. Je trouve super ton idée d’aborder 4 thèmes simultanément, ainsi beaucoup moins de stress, et aussi moins de contrainte puisque le choix est plus large pour trouver son sujet et du coup pour traiter 4 photos minimum, moins compliqué et ainsi présenter des photos de meilleure qualité! tout cela sur une période de 1 mois. Ne serait-ce pas la solution pour que ce groupe puisse continuer de vivre ?…. Il faudrait peut-être faire cette proposition, et aussi je pense à ce fameux rattrapage plus besoin! Je pense qu’avec un laps de temps de 1 mois nous avons tous largement le temps de photographier, visionner, critiquer etc… Avec toute mon amitié bonne fin de semaine.

    J'aime

    1. Coucou Valentine. Je suis moi-même un peu débordée et je comprends bien que tu aies du mal à te connecter. Tu prends néanmoins le temps chaque semaine de me laisser un commentaire sur mes articles et cela me touche beaucoup! C’est en effet ainsi que je vais travailler, sur 4 semaines « lissées ». C’est la solution pour moi, mais dans un groupe de 3000 personnes, je ne suis pas certaine que cela puisse fonctionner… Bon WE à toi ma belle. Bises.

      J'aime

  4. Bonjour Stéphanie, je vous suis depuis le début des 52 défis, vous faites partie de mes photographes favoris sur Aljphoto, et je m’étonnais de ne voir aucun post à vous cette semaine… Je viens de comprendre le pourquoi en vous lisant. Je comprends votre sentiment et le partage, néanmoins, il faut relativiser. C’est l’engouement du début, beaucoup de nouveaux membres vont s’épuiser d’eux même et cesser de publier.
    Et oui, un modérateur pourrait faire un tri régulièrement.
    Par contre des personnes de qualité peuvent apparaitre et faire fructifier le groupe. Cela ne doit pas vous empêcher d’enrichir le groupe avec vos photos et vos commentaires
    Voila, encore merci pour vos fiches et votre travail de réflexion qui enrichissent mes connaissances et m’aident à m’améliorer.
    En espérant vous revoir très bientôt sur le groupe. Bonne semaine.
    Jean

    J'aime

    1. Bonjour Jean,
      Je te remercie pour ton gentil commentaire qui me fait bien plaisir. Je crois m’être expliquée sur les raisons de cette « pause » sur le groupe, peut-être as-tu manqué cette conversation. Je garde beaucoup de respect pour ALJ et son travail. Je poursuis d’ailleurs l’aventure de mon côté et donc je continuerai d’écrire mes articles hebdomadaires (même si cette semaine, je suis en retard 😉 ).
      C’est encourageant de savoir que tu trouves des pistes dans mes réflexions, ce genre de retour me permet de garder le cap car j’avoue avoir été tentée de tout lâcher.
      Bon WE à toi.
      Stéphanie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :