#CRD141 – Contraste intense en noir et blanc

Si vous suivez mon travail, vous vous direz peut-être comme moi : « Ah, ça c’est facile pour Stéphanie ! ». C’est évidemment ce que j’ai pensé à priori, mais… Je n’avais pas lu les pages du défi et je n’avais pas saisi toutes les nuances du défi… Anne-Laure précise bien :

Nous cherchons donc à créer des images qui fonctionnent naturellement en noir et blanc, sans nécessiter de conversion monochrome poussée.

C’est là que je n’avais pas compris le défi simplement avec le titre. Il s’agit donc de faire des photos contrastées, mais pas seulement en forçant le post-traitement ! Mais alors comment faire ? Ce qui est amusant, c’est que j’ai commencé le défi sans avoir lu les pages et pourtant… J’ai respecté les consignes … Vous allez comprendre….

Méthode 1 : utiliser le contraste « de nuance », c’est-à-dire un sujet sombre sur fond clair ou vice versa. C’est ce que j’ai fait avec cette première photo. Les immeubles clairs se détachent sur le ciel rendu noir au post-traitement. C’est vrai que pour le coup, j’ai aussi poussé le post traitement à l’extrême, mais je trouve que ça lui va bien 😉 Merci à mon amie Valérie qui m’a fait redresser les perspectives 😉.

13/10/2017 : « Un vendredi soir sur la grande plage »

13102017-P1190623
Olympus 12-40 mm à 12 mm Mode panoramique f4 Iso 200

Notez que pour cette image, j’ai utilisé le mode panoramique de mon appareil, ce que je fais rarement.

Méthode 2 : utiliser le contraste lumineux, c’est-à-dire une différence d’exposition entre deux sujets. Une partie de la photo est dans la lumière, l’autre dans l’ombre. C’est ce que j’ai utilisé dans cette photo de nuit où les réverbères forment de petites taches lumineuses. On a également un contraste important entre le ciel et la rue éclairée, particulièrement au premier plan. Le cycliste en noir baigne également dans un halo de lumière…

19/10/2017 : « Rue Travot »

20102017-P1200134
Panasonic 35-100mm à 51 mm Mode priorité ouverture f2.8 Iso 2500

Vous noterez que mon appareil est monté en Iso malgré ma grande ouverture. J’ai donc diminué le bruit en post-traitement… Peut-être un peu trop…

J’ai particulièrement soigné ma composition (j’ai eu le temps 😉 ), en plaçant la route dans un angle et en me déplaçant de façon à bien voir le virage. J’ai ensuite attendu que le personnage se place dans le halo de lumière pour déclencher. Je suis ainsi aussi dans le thème du défi suivant 😉

J’avoue que je suis très satisfaite de cette photo et je ne regrette pas l’attente assez longue pour avoir mon personnage. Ce qui est vraiment amusant, c’est que c’est la rue qui mène de l’hôtel de ville à la plage et l’été c’est noir de monde ! Cette photo a eu beaucoup de succès sur les réseaux sociaux, et je pense que le contraste de fréquentation entre l’été et maintenant y est pour beaucoup. On y trouve, pour les gens qui connaissent les Sables un contraste d’idées dont Laurent parle dans son article *.

Méthode 3 : Cette méthode est la même que la première méthode, mais en combinant un sujet clair sur fond noir et un sujet noir sur fond clair. ALJ l’a appelé, la méthode « gigogne ».

NB : ALJ conseille de passer son écran de visualisation en noir et blanc pour ce défi. Je le fais de plus en plus souvent, c’est vrai que cela aide à se concentrer sur la composition.

Titre CRD141
Numéro de séance 16/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Angle de vue- Orientation lumineuse-Rendu d’image
Objectifs pédagogiques Général : le contraste comme levier de la composition*

Particulier : le contraste de tonalité pour renforcer une composition

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice.

Chercher les contrastes en se déplaçant autour du sujet et/ou en attendant que le sujet se place au bon endroit.

Mettre en valeur le contraste avec un post-traitement approprié.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Ne pas se contenter de passer une photo en noir et blanc, penser aux contrastes dès la prise de vue pour appliquer une des trois méthodes.

Critères de réussites On voit de suite les éléments de contraste.
Prolongement possible Contraste de couleur, contraste de concept.

 

*Je fais référence à un article de Laurent Breillat ici où il parle des trois types de contraste sur lesquels on peut jouer pour améliorer une composition : le contraste de tonalité (le plus évident, c’est ce que nous travaillons ici), le contraste de couleur et le contraste de concept.

Mon travail :

18/10/2017 : « La verrue »

C’est vraiment très amusant de constater que, cette photo qui ne respecte pas l’une des trois méthodes ne fonctionne pas ! J’ai proposé cette photo, elle n’a pas eu de succès, mais désormais, je sais pourquoi !

18102017-P1190920
Olympus 12-40 mm à 25 mm Mode priorité ouverture F3.2 Iso 200

 21/10/2017 : « Désolation »

Pour être tout à fait honnête j’ai hésité à vous montrer cette photo car je ne le trouve pas réussie. Je n’étais pas convaincue en la faisant, et au traitement cela n’a pas changé… Son accueil a été à la hauteur de mon investissement… Mais comme ma démarche est de vous montrer aussi mes échecs, je continue dans ma lancée…

21102017-P1200154
Olympus 12-40 mm à 12mm Mode priorité ouverture F5.6 Iso 200

 

 Ce qui m’a plu, c’est cette grande étendue et ces traces de pas derrière le personnage (Denise, ma gentille belle-mère 😉 ).

Ce qui ne va pas c’est que la tête de Denise touche le rocher et la composition est imparfaite : sans doute trop d’espace devant, trop de masse noire sur la droite….

Voici donc la proposition issue des réflexions de mes amis photographes. Je la trouve bien plus pertinente avec ces nuages et ce cadrage panoramique. Ce n’est pas la même photo, j’en avais pris une autre. J’ai fait disparaître ma belle-mère avec l’outil de correction de LR (Denise, reviens !!!!!!!!!!!!!! Je t’aime !!!!!!!!!!!!!!)

21102017-P1200154-2

 Comment aurais-je pu faire mieux ?

Je cherche toujours ma photo avec la méthode « gigogne » 😉

 Mon sentiment ?

J’ai été très étonnée de lire ceci dans le focus des pages 54 et 55.

Je vous déconseille, en revanche, le curseur Contraste. Tantôt il éclaircira trop sans noircir assez, tantôt le contraire ! De plus, sur certains logiciels, il affecte de manière inapproprié la saturation.

Je vais méditer cela car j’ajoute systématiquement du contraste à mes photos…

Sinon, bien entendu, je me suis éclatée avec ce défi… J’aime le noir et blanc, j’aime les photos contrastées, et j’ai vraiment eu une révélation sur le fonctionnement du contraste !

Archives

 Cliquez pour agrandir

 

 

 

6 commentaires sur “#CRD141 – Contraste intense en noir et blanc

Ajouter un commentaire

  1. J’adore tes billets. L’accroche pour appréhender le sujet me permet une aide supplémentaire pour mieux comprendre le défi et cerise sur le gâteau, des références très intéressantes. Merci, Stéphanie pour ce partage et toutes ces belles photos toutes aussi inspirantes les unes que les autres! Bises d’une fidèle lectrice 😉.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :