Une Vendéenne à Paris, Jour 2- La rue des Thermopyles, La Fondation Henri Cartier Bresson et… Un peu de Montmartre…

polaroid_20180710_215757

Aujourd’hui, direction le 14èm. Le matin, je me suis rendue dans une rue que j’avais repérée : la rue des Thermopyles. J’y suis arrivée à 10h15 et n’en est repartie qu’à 11h45. Je suis tombée sous le charme de cette rue bien moins connue que la rue Crémieux, mais que j’ai préféré. Il y règne une telle sérénité ! Je ne me suis pas sentie aussi intrusive que dans la rue Crémieux, les habitants semblent moins agacés par les gens qui s’y promènent.

Cliquez pour agrandir

J’ai tout d’abord fait des photos « basiques », mais je me suis sentie ensuite en harmonie avec les lieux et je suis passé à des vues plus « intimes ».

Cliquez pour agrandir

J’ai aussi fait un tour dans la cité Bauer qui se trouve juste derrière et j’ai apprécié les petites maisons pleines de charme. J’ai trouvé amusante cette porte en forme de cœur.

Cliquez pour agrandir

Au passage, je vous montre la station de métro que j’ai trouvé rigolote car on sort au pied d’un immeuble 😉.

10072018-P1300277

Pour déjeuner, j’avais rendez-vous avec Annick, un Ronde Carrée. Nous nous sommes ensuite rendues à la fondation Henri Cartier Bresson qui exposait Robert Adams. Je vais vous passer nos impressions, mais en tout cas, on a bien rigolé et nous avons été charmées par le lieu. Malheureusement, c’est la dernière expo ici car la fondation déménage dans le Marais.

Cliquez pour agrandir

En fin d’après-midi, nous sommes allés avec Ugo à Montmartre. Sans surprise, le lieu ne m’a trop inspirée, il y avait sans doute trop de monde à mon goût…

Cliquez pour agrandir

Nous sommes ensuite rentrés car nous avions prévu de dîner dans un argentin, mais il avait été dévalisé à cause du match de foot et à 19h30 il ne restait déjà plus que du sucré ! Finalement, nous avons suivi le match à l’appartement, en suivant le score grâce à la clameur des gens dans la rue ! C’est bien Paris, même sans télé, ni radio, on peut avoir le score ! 😉

Bilan : Un peu plus de 16 Km parcourus, une bien jolie journée, une soirée plus touristique, mais Ugo avait envie de revoir ce quartier. Il faudra que je revienne un matin assez tôt…

6 commentaires sur “Une Vendéenne à Paris, Jour 2- La rue des Thermopyles, La Fondation Henri Cartier Bresson et… Un peu de Montmartre…

Ajouter un commentaire

  1. Tes ballades parisiennes m’enchante…je me rends compte qu’il y a des trésors à découvrir à quelques pas de chez moi… Mais on est enfermés dans notre banlieue, on va souvent à Paris, plus par nécessité que par plaisir. Tu me donnes envie de prendre le temps, de prendre du temps…merci Stéphanie pour ce second volet de ta sage parisienne, et tes très belles photos…

    Aimé par 1 personne

  2. Hehehe… belle seconde journée ! Il y a de très jolies photos : ainsi perso j’ai beaucoup aimé celle du mur avec sa peinture qui s’effrite en sujet principal et l’hortensia flou. Ça fait les jambes Paris, hein? Je me le dis souvent : je marchais bien plus quand j’y vivais que depuis que je vis dans la Loire… Bon ben à demain pour la suite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :