Exposition photo au Poisson à Roulettes du 14 avril au 13 mai 2018: Les Sables, de l’aube à la nuit

cropped-stc3a9phanie-leclaicnhe-photographies-rectangle11.jpgInvitation

Les Sables, avril 2018,

Parce que si elles ne sont pas imprimées sur papier, les photographies n’existent pas vraiment, j’avais envie de les voir naître sur des murs et de partager cette mise au monde. Jean-Luc et Claire-Anne m’ont fait le cadeau de m’accueillir pour cet accouchement qui est pour moi une belle aventure. Je serais touchée que vous veniez me tenir la main pour cet heureux événement.

Au plaisir de vous voir.

Stéphanie

Nouveau document 2018-03-09_1

img032.jpgPrésentation

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les photos. Sans doute est-ce un héritage de ma grand-mère, toujours entourée des clichés de ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants. Elle nous a emportés partout où elle est allée. C’est probablement par ce biais que j’ai développé mon goût pour la photo, pour garder une trace.

Et encore maintenant c’est cette idée qui anime ma passion. Immortaliser le présent, n’est-ce pas cela que nous recherchons tous un peu ? Ancrer l’instant.

Aujourd’hui, je défends cette fonction. Je prends des images pour me souvenir de l’émotion que j’ai ressentie en appuyant sur le déclencheur. Il me suffit de regarder une photo pour retrouver l’ambiance de cette journée, le froid qui me glaçait, la brûlure du soleil, la caresse du vent, l’odeur de l’huile solaire, le goût de cette glace rhum raisin que j’aime tant, les cris des enfants qui s’éclaboussent, les regards amusés des passants qui me voient allongée par terre ou perchée sur un mur, la complicité avec un bambin, le joli sourire d’une vendeuse, l’air méfiant de ce grand monsieur… Je me définis donc comme une glaneuse d’émotions. Je les capture et j’essaie de leur offrir un bel écrin.

J’ai la chance de vivre aux Sables dont les perspectives photographiques sont infinies. Je suis amoureuse de ses courbes, de sa vieille architecture, de ses lumières, de ses marchés, de ses habitants, des estivants… Mon amie Valérie a un jour employé une expression pour définir mon rapport avec les Sables : « C’est ton terrain de jeu ». Les Sables, c’est également ma muse, mon amie, ma confidente…

Je vous ouvre mon album personnel et vous livre une partie de mon intimité. Vous ne vous raconterez certainement pas la même histoire que moi en les regardant, et c’est heureux. A mon sens, la photo se doit d’être suggestive. Je prends un cliché, j’imagine, mais quand je la publie, elle ne m’appartient plus, je l’offre au spectateur qui en fait ce qu’il en veut.

Naturellement, je dédie cette exposition à Mamie Irène.

Je vous souhaite une belle journée aux Sables.

Remerciements

Je tiens tout d’abord à remercier Jean-Luc et Claire-Anne pour leur gentil accueil. Sans eux, rien n’aurait été possible.

Je remercie aussi mon sponsor officiel qui adore toujours TOUT ce que je fais : ma maman 😉.

Merci à mon entourage qui m’a poussée pour cette exposition : mon fils Ugo toujours enthousiaste, mon époux, Olivier, toujours de bon conseil, mes belles mères Catherine et Denise et toutes leurs amies qui n’ont jamais manqué de me demander quand j’allais enfin franchir le pas !

Merci à mes amis qui m’ont aidée à faire la sélection de mes photos.

Merci à tous ceux qui m’ont encouragée, dans la vie réelle, comme sur la toile.

Merci enfin aux Ronds Carrés, mon groupe d’amis photographes qui chaque jour me motivent et me font confiance. Leur avis m’a été précieux et leurs recommandations toujours pertinentes.

Les Sables, de l’aube à la nuit

Photos de l’exposition

Les Sables, de l’aube à la nuit, photos annexes

Photos de l’exposition

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :