Exposition photo: Les Sables, de l’aube à la nuit

cropped-stc3a9phanie-leclaicnhe-photographies-rectangle11.jpg

Lieux de l’exposition

Au restaurant Au Bout du Quai, à la Chaume, du 30 juin au 31 juillet 2018.

Au bar Le poisson à roulettes , à la Chaume, du 14 avril 2018 au 13 mai 2018

Présentation

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les photos. Sans doute est-ce un héritage de ma grand-mère, toujours entourée des clichés de ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants. Elle nous a emportés partout où elle est allée. C’est probablement par ce biais que j’ai développé mon goût pour la photo, pour garder une trace.

Et encore maintenant c’est cette idée qui anime ma passion. Immortaliser le présent, n’est-ce pas cela que nous recherchons tous un peu ? Ancrer l’instant.

Aujourd’hui, je défends cette fonction. Je prends des images pour me souvenir de l’émotion que j’ai ressentie en appuyant sur le déclencheur. Il me suffit de regarder une photo pour retrouver l’ambiance de cette journée, le froid qui me glaçait, la brûlure du soleil, la caresse du vent, l’odeur de l’huile solaire, le goût de cette glace rhum raisin que j’aime tant, les cris des enfants qui s’éclaboussent, les regards amusés des passants qui me voient allongée par terre ou perchée sur un mur, la complicité avec un bambin, le joli sourire d’une vendeuse, l’air méfiant de ce grand monsieur… Je me définis donc comme une glaneuse d’émotions. Je les capture et j’essaie de leur offrir un bel écrin.

J’ai la chance de vivre aux Sables dont les perspectives photographiques sont infinies. Je suis amoureuse de ses courbes, de sa vieille architecture, de ses lumières, de ses marchés, de ses habitants, des estivants… Mon amie Valérie a un jour employé une expression pour définir mon rapport avec les Sables : « C’est ton terrain de jeu ». Les Sables, c’est également ma muse, mon amie, ma confidente…

Je vous ouvre mon album personnel et vous livre une partie de mon intimité. Vous ne vous raconterez certainement pas la même histoire que moi en les regardant, et c’est heureux. A mon sens, la photo se doit d’être suggestive. Je prends un cliché, j’imagine, mais quand je la publie, elle ne m’appartient plus, je l’offre au spectateur qui en fait ce qu’il en veut.

Naturellement, je dédie cette exposition à Mamie Irène.

Je vous souhaite une belle journée aux Sables.

 

Les Sables, de l’aube à la nuit

Photos de l’exposition

Les Sables, de l’aube à la nuit, photos annexes

Photos de l’exposition

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :