#52 Défis #Défi42 #CRD37 – Flares et rayons à profusion

Ce défi fait suite aux défis 5 (En contre-jour) et 31 (Silhouettes en contre-jour). D’ailleurs, si vous regardez les photos exemple proposées par Anne-Laure Jacquart aux pages 19 et 118 de 52 Défis créatifs pour le photographe vous trouverez des flares et des rayons 😊.

J’adore le contre-jour et j’adore les flares…. Je n’ai d’ailleurs pas de pare-soleil monté sur mes objectifs. En dehors du fait que je les trouve encombrants, les pare-soleils permettent souvent d’éviter les flares. Alors, pour ce défi, si vous êtes un aficionado de cet accessoire, il va valoir vous en passer… Et peut-être ne le remettrez-vous pas 😉. Du temps où je fréquentais les groupes des photos, il m’a parfois été reproché ce « défaut » sur mes photos… Tout est question de point de vu, j’aime la poésie du flare, ces petits anges qui s’invitent sur mes images…

Comment faire ?

Pour faire apparaître les anges, il faut respecter quelques règles simples :

  • Enlever le pare-soleil,
  • Se mettre face à la source lumineuse,
  • Chercher si possible un élément masquant partiellement la source de lumière,
  • Bien se placer : un changement de quelques centimètres peut faire la différence ici,
  • Fermer le diaphragme pour avoir une formé étoilée plus prononcée (mais dans ce cas j’espère que votre capteur est propre 😉 )
  • Jouer sur l’exposition à la PDV,
  • Accentuer l’effet au post-traitement en jouant sur le contraste, les blancs et les noirs.

La difficulté soulignée par ALJ et que j’ai rencontré cette semaine est de concilier flare et composition, vu que nous sommes limités dans notre positionnement par l’emplacement de la source lumineuse. J’ajouterai aussi qu’il faut avoir un sujet « intéressant » devant la source que nous ne pouvons pas déplacer 😊. Lire la suite « #52 Défis #Défi42 #CRD37 – Flares et rayons à profusion »

#52Défis #Défi31 #CRD36-Silhouettes en contre-jour

Nous retrouvons ici la suite du défi n°5 (en contre-jour) que nous allons pousser à l’extrême en ne cherchant à avoir que la silhouette de notre sujet qui doit donc être noir, mais reconnaissable.

Mais alors, techniquement, on fait comment ?

  • Il faut trouver un sujet et un arrière-plan plus lumineux que lui. Il faudra donc se déplacer afin de mettre le sujet entre l’appareil et la source lumineuse. Oui, mais c’est quoi un arrière-plan plus lumineux ? Une fenêtre est une situation classique, comme le rappelle ALJ, mais aussi un mur clair, une grande étendue d’eau (si le soleil est un peu de la partie), un sol brillant, des phares de voitures, un lampadaire, la lumière au bout d’un passage souterrain, un ciel lumineux, un joli coucher de soleil (et oui, en ce moment, il fait beau, profitons-en !), etc…
  • Faire la mise au point où on souhaite (sur le sujet ou l’arrière-plan). Si on fait la MAP sur le sujet, il faudra sous-exposer largement la photo (en touchant au bouton de sous-exposition de l’appareil) car sinon, la machine va avoir tendance à exposer pour le sujet (si bien sûr, vous n’avez pas désolidariser la fonction MAP et mesure d’exposition). Si on fait la MAP sur l’arrière-plan, en principe le sujet sera déjà bien sous exposé, et du coup une correction ne sera peut-être pas nécessaire.
  • Le travail de post-traitement permet vraiment de renforcer son intention ici, en renforçant les noirs.

Lire la suite « #52Défis #Défi31 #CRD36-Silhouettes en contre-jour »

#CRD30 – Le plus bel arrière-plan

Ah, le fameux tronc qui sort de la tête du marié ! La satanée poubelle qu’on n’avait pas vue, trop occupé à se concentrer sur notre sujet…

Que le photographe qui n’a jamais eu ce problème lève la main !

Le plus terrible, c’est quand vous être hyper fier d’une photo, que vous la publiez donc et qu’un copain vous fait un commentaire sur les cornes de la mariée… C’est affreux car après, vous ne voyez plus que ça !

Alors là, je vous parle du portrait, mais soigner son arrière-plan est vraiment essentiel et ce défaut est, comme le dit Pascal, une des erreurs la plus répandue chez les débutants. Mais cela peut encore arriver après…

Cela m’est encore arrivé il n’y a pas longtemps avec cette photo de mouette… Si, regardez bien, la tête de la mouette est « collée » à la jetée, ce qui aurait pu être évité si j’avais baissé davantage mon appareil… Mais j’étais trop occupée à soigner mon bokeh… C’est Anne-Laure Jacquart qui m’a fait cette remarque. J’avoue que je n’avais pas vu, mais maintenant, je ne vois plus que cela !

« Ginette la mouette » 35-100 mm, 100 mm Mode AV, F2.8 200 ISO

Passons en revue les différentes astuces pour soigner son arrière-plan : Lire la suite « #CRD30 – Le plus bel arrière-plan »

#CRD17 – En contre-jour

27072017-P1160602.jpg

Titre CRD17 : En contre-jour
Numéro de séance 5/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Angle de vue-Orientation lumineuse-Rendu d’image
Objectifs pédagogiques Général : Percevoir la lumière

Particulier : savoir utiliser le contre-jour pour mettre en valeur son sujet, jouer avec les flares.

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice.

Reconnaître la situation de contre-jour, se déplacer face à la source lumineuse pour la provoquer.

Jouer avec les flares et les rayonnements lumineux.

Veiller à la composition.

Renforcer son intention photographique au post-traitement, notamment en noir et blanc : ne pas hésiter à pousser les blancs et les noirs.

Jouer sur les effets de transparence, d’irisation, de brillance, avec la fumée, les ombres, les textures.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Ne pas trop charger sa photo, pour que son sujet de détache bien.

Veiller au macro-positionnement pour ne pas avoir une masse sombre et bien détacher son sujet du fond.

Ne pas hésiter utiliser la correction d’exposition pour forcer l’appareil à sous-exposer ou à surexposer selon le rendu souhaité.

 

Critères de réussites Le sujet est reconnaissable malgré le contre-jour.
Prolongement possible Photographier les ombres.

Lire la suite « #CRD17 – En contre-jour »

WordPress.com.

Retour en haut ↑