#52 Défis #Défi45 #CRD391 – Surexposition et ambiances High Key

Encore un défi passionnant cette semaine ! En effet, si vous me suivez régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que c’est un peu mon dada. J’aime le minimalisme des photos HK, j’adore la poésie du rendu, la pureté, l’ambiance zen dégagée par ces images. Bref, un univers de rêverie et vous serez d’accord, ça fait du bien de rêver !

Pour être plus pragmatique, le HK permet parfois de gommer un arrière-plan un peu fouillis et se sortir de situations délicates.

Comment faire ?

J’avais écrit un article sur le HK et je vous invite à le relire car j’y explique pas à pas comment j’obtiens ce rendu particulier, je ne vais dons pas revenir sur ce point.

Je vais tout de même vous faire un résumé pour reprendre les points importants. Il faut donc :

  • Un arrière-plan uni, clair de préférence,
  • Un sujet pas trop clair,
  • Une lumière ambiante suffisante, mais nul besoin d’un soleil d’été (même si ça fait du bien 😊), afin de permettre une prise de vue en contre-jour,
  • Ne pas hésiter à surexposer les images à la prise de vue, tout en veillant à ne pas trop cramer les zones claires,
  • Finaliser l’image au post-traitement (je détaille cela dans l’article précédent).

Lire la suite « #52 Défis #Défi45 #CRD391 – Surexposition et ambiances High Key »

#52 Défis #Défi44 #CRD151 – Expression photographique

Les bons titres complètent les œuvres en donnant aux spectateurs des informations pertinentes qui rendent leur expérience plus enrichissante, mais sans limiter leur attention […] et en laissant une place à l’interprétation. Les mauvais titres dominent ou subvertissent les œuvres en tentant de compenser ce qui manque.

John Paul Caponigro

Je vous conseille d’aller lire cet article dont est extrait cette citation.

La raison d’être du titre ?

Comme la semaine dernière, ce défi peut sembler très simple, mais il est, à mon sens, le plus difficile et aussi, sans doute, le plus enrichissant pour peu que l’on maîtrise « les bases » de la photo. En effet, il ne s’adresse pas aux débutants qui tomberont vite dans les pièges du titre « sans valeur ajoutée ».

Rooh, comme je me la pète !

Et ben non, justement, je pense que je suis à peine prête pour ce défi… Mais je vais essayer tout de même.

Je vous entends d’ici… En quoi ce défi est-il compliqué ? Il suffit juste de savoir écrire, non ?

Toutes les photos méritent -elles un titre ?

Je viens de traiter les photos de la fête de l’école et clairement, je ne vais pas m’amuser à leur donner un titre ! Pareil pour mes photos de famille ! Donc pour les photos « tout venant », je pense que nous serons tous d’accord pour dire qu’on ne va pas leur donner de titre. Lire la suite « #52 Défis #Défi44 #CRD151 – Expression photographique »

#52 Défis #Défi43 #CRD155 – Photos retournées à 180°

Cette semaine, on va se retourner le cerveau !

Vous l’avez sans doute remarqué si vous me suivez depuis longtemps, c’est une pratique assez habituelle chez moi. Il faut dire que je suis un adepte des reflets et ce défi s’adapte parfaitement à ces images, mais pas que, nous allons voir cela.

Comment faire ?

Pour une fois, la technique est simple est à la portée de n’importe qui, même en ne connaissant rien en photo : il suffit de faire pivoter deux fois une photo à 90° sur la droite ou sur la gauche… Et voilà, mon article est fini, à la semaine prochaine !

Rooh, mais non, je rigole !

Tout d’abord, toutes les photos ne se prêtent pas à ce genre de traitement. Comme le dit Anne-Laure, il faut que le retournement apporte un plus à la photo originale et que le spectateur ne se rende pas forcément compte tout de suite de l’astuce : il voit que quelque chose n’est pas ordinaire, mais il doit s’attarder sur la photo pour trouver.

Alors quelles sont les photos que l’on peut retourner ? Lire la suite « #52 Défis #Défi43 #CRD155 – Photos retournées à 180° »

#52 Défis #Défi42 #CRD37 – Flares et rayons à profusion

Ce défi fait suite aux défis 5 (En contre-jour) et 31 (Silhouettes en contre-jour). D’ailleurs, si vous regardez les photos exemple proposées par Anne-Laure Jacquart aux pages 19 et 118 de 52 Défis créatifs pour le photographe vous trouverez des flares et des rayons 😊.

J’adore le contre-jour et j’adore les flares…. Je n’ai d’ailleurs pas de pare-soleil monté sur mes objectifs. En dehors du fait que je les trouve encombrants, les pare-soleils permettent souvent d’éviter les flares. Alors, pour ce défi, si vous êtes un aficionado de cet accessoire, il va valoir vous en passer… Et peut-être ne le remettrez-vous pas 😉. Du temps où je fréquentais les groupes des photos, il m’a parfois été reproché ce « défaut » sur mes photos… Tout est question de point de vu, j’aime la poésie du flare, ces petits anges qui s’invitent sur mes images…

Comment faire ?

Pour faire apparaître les anges, il faut respecter quelques règles simples :

  • Enlever le pare-soleil,
  • Se mettre face à la source lumineuse,
  • Chercher si possible un élément masquant partiellement la source de lumière,
  • Bien se placer : un changement de quelques centimètres peut faire la différence ici,
  • Fermer le diaphragme pour avoir une formé étoilée plus prononcée (mais dans ce cas j’espère que votre capteur est propre 😉 )
  • Jouer sur l’exposition à la PDV,
  • Accentuer l’effet au post-traitement en jouant sur le contraste, les blancs et les noirs.

La difficulté soulignée par ALJ et que j’ai rencontré cette semaine est de concilier flare et composition, vu que nous sommes limités dans notre positionnement par l’emplacement de la source lumineuse. J’ajouterai aussi qu’il faut avoir un sujet « intéressant » devant la source que nous ne pouvons pas déplacer 😊. Lire la suite « #52 Défis #Défi42 #CRD37 – Flares et rayons à profusion »

#52 Défis #Défi41 #CRD77 – La composition en Z

Voilà un défi qui va nous faire travailler notre composition.

En effet, la composition est un élément primordial dans la réussite d’une image et vous avez sans doute déjà entendu parler des « règles de composition » comme la fameuse règle des tiers. C’est vrai qu’il est important de tester les différents types de compositions afin de comprendre pourquoi certaines de vos images sont plus fortes que d’autres, mais évidemment, suivre les règles ne garantit pas de faire une photo extraordinaire à tous les coups, ça se saurait… En revanche, c’est vrai que de connaître certaines règles permet d’améliorer rapidement ses photos, même si par la suite, cela devient plus intuitif.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise composition à mon sens. Il y a le choix du photographe en fonction de son intention. C’est un des nombreux choix que nous devons faire avant d’appuyer sur le déclencheur et c’est d’ailleurs pour cela que je trouve très injuste le fait que le grand public ne reconnaisse pas toujours la valeur d’une photo, mais c’est un autre débat…

Bref, il y a en effet des règles, les connaître et les pratiquer est un très bon exercice, mais il serait dangereux et ennuyeux de se fixer un cadre trop rigide. Dans son mémo  La composition étape par étape, Anne-Laure Jacquart nous présente page 1 les différents types de compositions en fonction des situations. Si cela a le mérite d’exister pour faciliter les choix des grands débutants, je pense qu’il ne faut pas prendre cela comme « une bible » et d’ailleurs ALJ nous le dit aussi. Lire la suite « #52 Défis #Défi41 #CRD77 – La composition en Z »

#52 Défis #Défi36 #CRD19 – La magie des reflets

Nous voilà avec un joli défi créatif qui ne demande pas beaucoup de connaissances techniques, il faut juste savoir ouvrir l’œil ! Alors, aucune excuse, les reflets sont partout ! Voici quelques exemples :

  • Les miroirs de toutes sortes : rétro, coiffeurs, cabines d’essayage… Ce n’est pas très original, mais très facile à trouver !
  • Les fenêtres, vitrines, abri bus… Bref, toutes les constructions avec des parois de verres qui ont l’avantage de permettre de voir à la fois ce qu’il y a derrière et ce qui y est reflété, les possibilités sont immenses ici !
  • Les surfaces aquatiques: lac, flaques, rivière, lavoir, trottoir mouillé… Qui en plus peuvent apporter un aspect onirique du fait que l’eau ne constitue pas toujours une surface plane.
  • Tout objet avec une surface réfléchissante: sol, voiture, pommeau de vitesse, table laquée… Souvent ces objets n’étant pas plans, ils provoquent une déformation que l’on doit tourner à notre avantage.

Lire la suite « #52 Défis #Défi36 #CRD19 – La magie des reflets »

#52 Défis #Défi36 #CRD26 – Vues à pic

Ah, en voilà une idée qu’elle est bonne pour avoir des photos originales !

Enfin, originales… C’est vrai qu’avec Instagram, les vues à pic de ce que l’on mange se multiplient comme le souligne Anne-Laure, mais quand même, faire ce choix de cadrage est souvent source de surprises car on a rarement l’occasion de regarder les choses franchement du dessus ou du dessous… Quoique, quand je vois les gens qui marchent avec les yeux rivés à leur smartphone, on se prépare peut-être une génération de « bossus »… Bref.

Quelles sont les avantages de ce point de vue autres que de celui d’intriguer le spectateur ?

  • Cela permet d’avoir des images avec un arrière-plan épuré contrairement aux vues horizontales où les plans se superposent. On simplifie la photo et elle a plus d’impact.
  • Cela donne des compositions souvent plus graphiques dans lesquelles on peut jouer avec les lignes, les textures et les contrastes.

Comment faire concrètement ?

Acheter un drone 😉, ou bien… Lire la suite « #52 Défis #Défi36 #CRD26 – Vues à pic »

#52 Défis #Défi35 #CRD119 – Créer l’instant décisif : suivre le sujet

Ce défi fait partie d’un ensemble de quatre exercices:

Mais pourquoi autant de défis sur ce fameux « instant décisif » ?

On attribue ce terme à un photographe français : Henri Cartier Bresson dont je vous avais déjà parlé pour le défi 17, ici.

Voici un extrait d’un article de Réponse photo que je vous invite à lire. Il s’agit d’une interview de Patrick Zachmann.

On parle d’instant décisif chez Henri Cartier-Bresson, comment le définiriez-vous ?

L’instant décisif, c’est l’art de capter un instant qui rentre dans l’appareil photo ou dans un cadre de la manière la plus parfaite, la plus esthétique possible. Et cet instant, 1/125e de seconde avant ou après ne sera pas le même et ne sera peut-être pas décisif car il sera arrivé un peu trop tôt ou un peu trop tard par rapport à des canons esthétiques. Un des intérêts de la photographie, c’est son rapport à la réalité et à l’instant, cette capacité à ordonner les choses dans un cadre donné, et d’essayer de produire le cheminement de l’œil du public qui va aller d’un point fort à un autre tout en associant la lumière et évidemment le contenu, c’est-à-dire le sujet.

Alors, l’instant décisif, c’est quoi pour moi ? C’est le moment où tous les éléments sont en harmonie dans la cadre. Il arrive parfois que ce moment soit unique et le travail du photographe est alors de ne pas le manquer, d’être prêt à le saisir. Parfois, on y parvient et on est aux anges, d’autres fois, on ne le découvre qu’en regardant ses photos sur ordinateur, il arrive qu’on enrage car on l’a manqué et je suis persuadée qu’on en rate beaucoup d’autres car on n’a pas su regarder. C’est à mon avis la majorité des cas. Lire la suite « #52 Défis #Défi35 #CRD119 – Créer l’instant décisif : suivre le sujet »

#52Défis #Défi33 #CRD101 – Macrographie… Le plus près possible !

Ah, la macrographie ! Certains ne considèrent pas cette discipline comme de la photo (si, si, je vous assure, je me suis fâchée avec un photographe blogueur à cause de cette histoire !).

Pour ma part, c’est une forme de méditation car en macro, il n’y a pas le choix : il faut être à ce que l’on fait ! On ne peut pas se dire, « Tient j’ai 10 mn, si je faisais un peu de macro ». Non. On doit tout d’abord avoir envie de passer une heure au moins à rêver autour d’un sujet, à faire des photos, recommencer pour être certain d’avoir au moins une image avec la bonne zone de netteté, s’allonger, essayer de ne pas trembler, mettre le trépied, se rendre compte que c’est vraiment handicapant, l’enlever, se relever, mettre la couverture par terre, la bouger une première fois, une deuxième, une troisième, et puis en avoir assez, l’enlever et se rouler par terre, tant pis, on se changera au retour.

Ou bien aller chez le fleuriste, regarder les fleurs, ne pas savoir quoi choisir, demander conseil, repartir avec des roses alors qu’on voulait des tulipes (mais il n’y en avait pas, ce n’est pas la saison), être tentée d’aller chez le pâtissier, mais se rappeler qu’on veut perdre 10 kg et qu’on est toute seule à la maison…

Lire la suite « #52Défis #Défi33 #CRD101 – Macrographie… Le plus près possible ! »

WordPress.com.

Retour en haut ↑