#52 Défis #Défi44 #CRD151 – Expression photographique

Les bons titres complètent les œuvres en donnant aux spectateurs des informations pertinentes qui rendent leur expérience plus enrichissante, mais sans limiter leur attention […] et en laissant une place à l’interprétation. Les mauvais titres dominent ou subvertissent les œuvres en tentant de compenser ce qui manque.

John Paul Caponigro

Je vous conseille d’aller lire cet article dont est extrait cette citation.

La raison d’être du titre ?

Comme la semaine dernière, ce défi peut sembler très simple, mais il est, à mon sens, le plus difficile et aussi, sans doute, le plus enrichissant pour peu que l’on maîtrise « les bases » de la photo. En effet, il ne s’adresse pas aux débutants qui tomberont vite dans les pièges du titre « sans valeur ajoutée ».

Rooh, comme je me la pète !

Et ben non, justement, je pense que je suis à peine prête pour ce défi… Mais je vais essayer tout de même.

Je vous entends d’ici… En quoi ce défi est-il compliqué ? Il suffit juste de savoir écrire, non ?

Toutes les photos méritent -elles un titre ?

Je viens de traiter les photos de la fête de l’école et clairement, je ne vais pas m’amuser à leur donner un titre ! Pareil pour mes photos de famille ! Donc pour les photos « tout venant », je pense que nous serons tous d’accord pour dire qu’on ne va pas leur donner de titre. Lire la suite « #52 Défis #Défi44 #CRD151 – Expression photographique »

#CRD17 – En contre-jour

27072017-P1160602.jpg

Titre CRD17 : En contre-jour
Numéro de séance 5/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Angle de vue-Orientation lumineuse-Rendu d’image
Objectifs pédagogiques Général : Percevoir la lumière

Particulier : savoir utiliser le contre-jour pour mettre en valeur son sujet, jouer avec les flares.

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice.

Reconnaître la situation de contre-jour, se déplacer face à la source lumineuse pour la provoquer.

Jouer avec les flares et les rayonnements lumineux.

Veiller à la composition.

Renforcer son intention photographique au post-traitement, notamment en noir et blanc : ne pas hésiter à pousser les blancs et les noirs.

Jouer sur les effets de transparence, d’irisation, de brillance, avec la fumée, les ombres, les textures.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Ne pas trop charger sa photo, pour que son sujet de détache bien.

Veiller au macro-positionnement pour ne pas avoir une masse sombre et bien détacher son sujet du fond.

Ne pas hésiter utiliser la correction d’exposition pour forcer l’appareil à sous-exposer ou à surexposer selon le rendu souhaité.

 

Critères de réussites Le sujet est reconnaissable malgré le contre-jour.
Prolongement possible Photographier les ombres.

Lire la suite « #CRD17 – En contre-jour »

Article 17 : CRD25 : Effet grand angle

Titre CRD25 : Effet grand angle
Numéro de séance 3/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Angle de vue-orientation lumineuse-Rendu d’image
Objectifs pédagogiques Général : Connaître l’influence de la focale sur le rendu de l’image

Particulier : Savoir utiliser une focale grand angle (f inférieure à 35mm équivalent full-frame)

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice

Trouver le bon angle de prise de vue qui permette de bien mettre en valeur ce qu’il veut montrer. Utiliser la plongée (appareil vers le bas) pour jouer sur les lignes en ville, la contre-plongée (appareil vers le haut) pour jouer sur les déformations des bâtiments, essayer d’intégrer des lignes diagonales ou obliques.

Cadrer pour en valeur les déformations provoquées par les focales courte et jouer avec les lignes.

Veiller à placer le sujet sur un point fort en songeant à son intention photographique.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier.

Ne pas trop charger sa photo, ce qui ici est d’autant plus difficile que la scène est large.

Veiller au macro-positionnement pour éviter la superposition des plans très fréquente au grand angle.

Se rapprocher suffisamment pour inclure dans l’image un sujet proche (moins de 1 mètre) afin d’accentuer l’effet grand angle.

Veiller à faire des choix sur la profondeur de champ.

Critères de réussites Le spectateur a vraiment l’impression d’être dans l’image.
Prolongement possible Photographier au téléobjectif.

Mon travail : Lire la suite « Article 17 : CRD25 : Effet grand angle »

#52Défis #CRD63 : Compositions décentrées

Voilà mon bilan de cette deuxième semaine.

Titre CRD63 : Compositions décentrées
Numéro de séance 2/52
Manuel de référence 52 défis créatifs pour le photographe, collection Eyrolles, Anne-Laure Jacquart
Domaine travaillé Cadrage, composition
Objectifs pédagogiques Général : Savoir composer une image

Particulier : Savoir placer son sujet dans le cadre afin qu’il soit un point fort.

Tache de l’élève Trouver un sujet qui se prête à cet exercice

Trouver le bon angle de prise de vue qui permette de bien mettre en valeur ce qu’il veut montrer

Cadrer pour mettre en valeur son sujet, faire des choix.

Veiller à placer le sujet sur un point fort en songeant à son intention photographique pour faire le choix du bas ou du haut de la photo.

Difficultés attendues Trouver un sujet et bien l’identifier

Ne pas trop charger sa photo

« Ouvrir » sa photo dans le bon sens quand il s’agit de modèles

Remarque : cet exercice est assez facile je pense pour les photographes « confirmés », mais il est vraiment essentiel pour donner de la puissance à ses images et améliorer assez rapidement ses photos.

Critères de réussites Le sujet est bien identifiable et le regard se promène sans « butter » dans la photo.
Prolongement possible Il faut vraiment penser à cette règle quand on compose une photo, même si elle n’est pas absolue et que parfois centrer franchement permet d’obtenir une photo plus forte. Tout est une question de choix.

Mon travail : Lire la suite « #52Défis #CRD63 : Compositions décentrées »

Photographier avec une contrainte-1- 60 mm macro

17052017-P1120337.jpg
Panasonic GX8 + 60 mm macro Olympus

J’entame avec cet article une série qui traitera de la contrainte photographique.

Je voudrais tout d’abord définir la notion de contrainte telle que je l’interprète.

Une contrainte est quelque chose que l’on s’impose ou qu’on nous impose.

Elle est de différentes natures.

Tout d’abord, nous avons les contraintes à la prise de vue.

  • La contrainte matérielle :
    • n’utiliser qu’une focale (ou bien bloquer son zoom à une focale)
    • faire ses photos avec un appareil jetable
    • visser un filtrer sur son objectif et ne pas l’enlever (polarisant, ND…)
    • Partir avec une carte mémoire de 1GO
  • La contrainte technique
    • Garder toujours la même ouverture
    • Photographier avec la même vitesse
    • Photographier sans écran LCD
    • Photographier avec l’écran en noir et blanc
  • La contrainte créative
    • Ne photographier que ce qui est rouge, bleu, jaune….
    • Photographier au ras des pâquerettes
    • Ne faire que des portraits
    • Ne faire que des portraits de personnes âgées
    • Photographier les matières
    • Photographier les lignes, les formes
    • Photographier à partir d’une liste de mots
    • Choisir un objet et faire 10 photos différentes

Lire la suite « Photographier avec une contrainte-1- 60 mm macro »

Mon chemin photographique suite : Workshop portrait avec Sébastien Roignant

18077359_10212696099381198_4848016749733699770_o
Crédits photo: Sébastien Roignant

 

Vous pouvez retrouver la première partie de mon article ici.

Comme je vous le disais, j’étais en pleine recherche de mon « pourquoi » photographique. C’est curieux comme question me direz-vous…

Pourquoi fait-on de la photo ? Comme me disait une amie récemment, on fait de la photo pour se souvenir et partager. C’est pas faux… Je fais ça, oui, c’est vrai. Mais je ne parle pas de ces photos-là, je parle des photos que l’on fait pour soi, celles qui n’ont pas destination à faire plaisir aux autres justement, celles qui me permettent de m’exprimer.

Après avoir réfléchi toute seule (ou presque, puisque Thomas Hammoudi m’y a aidé), je me suis donc dit qu’une confrontation avec mes paires serait très probablement un véritable coup de pouce. Je me suis donc inscrite à une formation sur « Le portrait naturel » avec Sébastien  Roignant. Lire la suite « Mon chemin photographique suite : Workshop portrait avec Sébastien Roignant »

Survivre

Cliquez sur les images pour les agrandir

Lumix GX7+Panasonic 20mm f1/7

J’ai toujours été fascinée par la façon dont certains êtres vivants s’accrochent à la vie malgré des conditions extrêmes. Prenez le Manchot Empereur par exemple. Il supporte des températures allant jusqu’à -60°C avec des vents de 200 km/h. Il « se baigne » dans des eaux à -1,8°C ! Il parcourt jusqu’à 120 km pour se reproduire et la femelle part deux mois à la pêche pendant que le mâle couve l’œuf qu’il ne faut absolument pas faire tomber ! Quand j’ai vu ce reportage, j’ai été émerveillée par tant de détermination… et ce n’est qu’en exemple parmi d’autres car dans les profondeurs abyssales, on trouve des êtres microscopiques dont les exploits ne sont pas moins impressionnants… Lire la suite « Survivre »

WordPress.com.

Retour en haut ↑